Poinçons de La Monnaie de Paris

Les poinçons de La Monnaie de Paris apportent d’importantes indications : métal employé, dates … Ils sont primordiaux dans l’expertise de pièces, médailles, etc.

Achat & Vente

Depuis 864

C’est l’Édit de Pîtres de Charles le Chauve, en 864, qui donne la naissance à ce qui est sans aucun doute l’institution d’état la plus ancienne du monde encore en vigueur de nos jours.

L’objectif était de créer une administration responsable de la frappe des pièces d’or et d’argent ayant le bon aloi* de métal précieux pour l’ensemble du Royaume de France.

Cela permettait, d’une part, la circulation de la monnaie et d’autre part de contrecarrer plus efficacement les faussaires.

Note :

* Aloi est un terme ancien désignant que la pureté en métal précieux d’une pièce de monnaie est conforme à la législation en vigueur au moment de sa fabrication.

Certains professionnels, comme les numismates utilisent encore ce terme.

Dans les livres anciens français il est courant de trouver l’expression “bon aloi”.

Frapper des monnaies mais pas seulement

Contrairement à ce que pourrait laisser supposer le nom « Monnaie de Paris », cette institution ne produit pas que de la monnaie

En effet, au fil de son histoire, les techniques utilisées pour fabriquer des pièces ont été transposées à la réalisation de médailles.

Tout d’abord militaire et commémorative, la production de médailles dite de “Sainteté” (religieuse) a également été au catalogue de l’institution.

De nos jours l’offre est étoffée, bien que les pièces en euro ayant cours légal soient toujours fabriquées sous sa responsabilité, l’institution communique beaucoup sur la fabrication de pièces de collection (appelées “fleur de coin” par les spécialistes) et la réalisation de médailles fantaisies (comme une spéciale pour les bacheliers).

Pièces de collections actuelles

Voici quelques exemples de pièces en or ou en argent frappées, de nos jours, par la Monnaie de Paris.

Pièce argent 50€ "Tour Eiffel - Monnaie de Paris
Pièce argent 50€ “Tour Eiffel
Réalisé par la Monnaie de Paris

pub-colonne

Pièce or 50€ "Coq" - Monnaie de Paris
Pièce or 250€ “Coq”
Réalisée par la Monnaie de Paris

Exemples de médailles

Médaille en argent de chavalier de l’ordre national de la Légion d’honneur - Monnaie de Paris France
Médaille en argent de chevalier de l’ordre national de la Légion d’honneur
Réalisé par la Monnaie de Paris
Accordée dans le cas d’une conduite civile irréprochable et méritante ou faits de guerre exceptionnels

 

Médaille de réussite au Baccalauréat (Bac) - Monnaie de Paris
Médaille de réussite au Baccalauréat (Bac)
Créée par la Monnaie de Paris
Médaille fantaisie sans reconnaissance officielle
Possibilité de graver le nom du bachelier

 

Avis aux touristes :
Acheter une pièce de monnaie, une médaille ou tout autre objet créé à la Monnaie de Paris peut être une bonne idée de souvenir original, réellement fabriquée en France. Bien que les objets disponibles à la vente (comme les pièces de monnaie), soient le plus souvent réalisés à partir d’argent, d’or, voire de platine, pour les petits budgets il est toujours possible de trouver des médailles en métal commun.

Rayonnement international

La qualité et le sérieux du travail effectué par “La Monnaie de Paris” ainsi que sa longévité, permettent à l’institution d’avoir une bonne réputation sur le plan international.

De fait, tout d’abord créée uniquement pour la France, La Monnaie de Paris réalise également des pièces de monnaie pour d’autres pays.

De même, lors de commandes spécifiques, elle peut fabriquer des médailles pour des établissements privés ou publics.

Métal précieux et commun

De fait, il faut être conscient que tous les objets frappés par la Monnaie de Paris ne sont pas tous réalisés en métaux précieux.

En effet, si les pièces de collection sont principalement en or, en argent ou encore en platine, celles qui ont cours légal sont en métal commun.

Le temps, pas si lointain, où les français pouvaient avoir des pièces en argent pour aller faire des courses est définitivement révolu.

Pièces contemporaines en argent ayant eu cours légal

Ces pièces assez récentes ont eu cours légal en France, mais de nos jours, elles sont considérées comme pièces de collection.

Pièce argent 5F "Hercule" - Réalisée par la Monnaie de Paris

Pièce argent 5F “Hercule”
Ayant eu cours légal en France
Réalisée par la Monnaie de Paris
1849

 

Pièce argent 5F "Semeuse" - Réalisée par la Monnaie de Paris

Pièce argent 5F “Semeuse”
Ayant eu cours légal en France
Réalisée par la Monnaie de Paris
1960

 

De nombreux poinçons

Bien évidemment, il résulte de cette longue histoire une grande profusion d’objets créés, et les poinçons frappés par la Monnaie de Paris, à travers les siècles, sont exceptionnellement nombreux et variés.

 

En outre, leurs intitulés et leurs significations peuvent varier selon les époques : poinçon du graveur, poinçon de l’atelier, poinçon de titre, signature du graveur, etc.

Même si nous avons principalement référencé ceux qui sont présents sur les ouvrages de la Monnaie de Paris réalisés en or, argent et platine, ceux apposés sur les métaux communs (cuivre, nickel, alliage divers, etc), comme des pièces de monnaie, sont également abordés.

Exemples de poinçons

Poinçon "Abeille (ou mouche)" - Empire Français - 1860 - Or ou argent
Poinçon “Abeille (ou mouche)”
Apposé sous l’Empire Français à partir de 1860
Uniquement sur les médailles en or ou en argent

 

Cas des Cornes d’Abondance (double ou simple)

Les poinçons “Corne d’abondance” sont très spécifiques.

En effet, ils ont régulièrement été apposés par la Monnaie de Paris à des périodes et pour des métaux différents, qu’ils soient précieux ou pas.

Deux grandes familles se détachent :

– Ceux dits “Simple corne d’abondance”, qui ne comportent qu’une seule corne

– Et les “Double corne d’abondance”, qui en comportent deux

Ensuite de nombreux détails peuvent être ajoutés (chiffre, lettre, abréviation du métal employé pour fabriquer l’objet, etc.)

De même, le sens de la (ou des) corne(s) joue un rôle dans les indications que peuvent apporter ces poinçons.

Il n’est donc pas évident de les identifier, car il est fréquent de confondre un poinçon avec un autre.

De fait, pour réaliser une expertise réellement fine, tous les détails du dessin entrent en compte.

Pour avoir un ordre d’idée de cette difficulté d’analyse, nous vous montrons quelques poinçons.

Exemple de poinçons “Corne d’Abondance”

Poinçon "Cornes d'Abondance OR1" - France - 1er titre or - Médailles
Poinçon “Cornes d’Abondance OR1”
Correspond au 1er titre or
Apposé en France à partir de 1901
Uniquement sur les médailles

 

Les poinçons d’Atelier

Les ateliers sont les lieux où les pièces sont physiquement produites. Il faut savoir qu’au fil des siècles plusieurs ateliers ont coexisté, notamment pendant la période trouble de la 2ème Guerre Mondiale.

Des poinçons spécifiques dits “d’Atelier de gravure” ont donc également été créés.

Ils pouvaient être apposés sur les pièces ou les médailles quelque soit leur constitution en métal.

Ils ne déterminent donc pas la teneur en métal précieux d’une pièce ou d’une médaille.

Ils indiquent juste que l’objet a été produit par l’Atelier de Gravure de la Monnaie de Paris.

Poinçon Fleurette AGMM

Ce poinçon représente le sigle stylisé de l’Atelier de Gravure des Monnaies et Médailles (AGMM).

À la différence des poinçons que l’on peut trouver en bijouterie, le dessin ne possède aucun contour ni aucun listel.

Il est formé des lettres manuscrites (qui ne se touchent pas) enroulées autour d’un axe. Ce type dessin s’appelle une « Fleurette ».

Ce poinçon ne peut exister seul, il doit forcément être accompagné d’autres poinçons spécifiques à la Monnaie de Paris, comme le Différent du graveur et, depuis 1997, du poinçon de titre « Double Corne d’Abondance ».

Ce poinçon est assez difficile à lire pour un néophyte.

Poinçon "AGMM" de l'Atelier de Gravure des Monnaies et Médailles de Paris
Poinçon “AGMM”
Ce sigle signifie : Atelier de Gravure des Monnaies et Médailles

Toutefois, il suffit de repérer la lettre « a » et, en effectuant la lecture dans le sens horaire, toutes les autres deviennent compréhensibles :

Détails sigle AGMM - Fleurette - Monnaie de Paris
Détails sigle “AGMM” du poinçon “Fleurette” de la Monnaie de Paris

Poinçon MdP

Ce poinçon d’atelier est constitué des initiales de La Monnaie de Paris « MdP ».

Ce poinçon ne concerne que les médailles ou les jetons

Aucune pièce ayant (ou ayant eu) cours légal, ou de collection (Fleur de Coin), fabriquée en métal précieux ou non, ne peut posséder le poinçon « MdP ».

Ceci est important à souligner car la monnaie de Paris peut utiliser, à des fins commémoratives, certains dessins pouvant ressembler à ceux existant sur des pièces anciennes.

Toutefois, sur le revers (dos) de la pièce, ce poinçon indiquera que vous êtes bien en présence d’une médaille ou d’un jeton.

 

Poinçon "MdP" - Atelier de la Monnaie de Paris
Poinçon “MdP”
Ce sigle signifie : Monnaie de Paris
Note :

Les poinçons « Fleurette » et « MdP » ne peuvent se retrouver ensembles sur une même pièce ou médaille.

En outre, leur présence n’est pas systématique.

En effet, certaines années, aucun poinçon d’atelier n’était apposé sur les pièces ou médailles produites par la Monnaie de Paris.

Les 4 activités principales

La Monnaie de Paris a quatre missions principales :

– Fabriquer des euros (ceux réservés pour la France mais éventuellement pour d’autres pays européens ne possédant pas d’unité de production en propre)
– Produire de la monnaie usuelle étrangère (hors Europe)
– Créer et produire en séries limitées des ouvrages spécifiques (bijoux, pièces de collection (appelées Fleur De Coin), etc.)
– Créer des médailles (commémoratives, touristiques (appelées aussi jetons), décorations militaires, etc.)

Coût de fabrication des euros

Ne vous êtes-vous jamais posé la question : « combien coûte réellement la production d’une pièce de monnaie ? »

En règle générale, le coût de production des euros varie en fonction du métal (ou alliage) et de la quantité nécessaire pour fabriquer une pièce de monnaie.

Grosso-modo, le prix de fabrication d’une pièce de 1 ou bien de 2 centimes d’euros, est de 3 centimes.
En revanche, le prix pour une pièce d’1 euro est d’environ 15 centimes.

Pour aller plus loin

Les poinçons français

Les principaux poinçons du royaume (introduction)

Poinçons de charge

Poinçons de jurande (communauté)

Poinçons de recense

Poinçons de l’horlogerie française

Les fermiers généraux

Le titre et la garantie

Le plaqué en France

Les systèmes de marque français

Autres pays

Liens complémentaires

Monnaie de Paris (site officiel)