Poinçons des empires d’Allemagne à nos jours

Les poinçons en bijouterie, orfèvrerie et argenterie d’Allemagne sont très riches et couvrent une large période débutant au Saint-Empire Romain Germanique

Préambule

L’Allemagne a eu un passé impérial très riche, avec différents systèmes étatiques. Pour plus de précisions, nous avons classifié les poinçons correspondants à chacun d’entre eux.

Pour les cités actuellement rattachées à d’autre pays (comme Kaliningrad qui fait partie de la Fédération de Russie), nous vous conseillons d’utiliser soit le filtre « Pays actuel » ou simplement « Ville ».

Si vous désirez consulter la liste des poinçons ayant été utilisés en Allemagne, indépendamment des régimes gouvernementaux, nous vous invitons à cliquer sur le bouton suivant :



Le Saint Empire Romain Germanique de 962 à 1806

Une partie des fondements de l’Allemagne ont pour base un territoire très vaste appelé le « Saint Empire Romain Germanique (connu également sous le nom de Premier Reich ou Vieil Empire) », qui s’entendait des frontières de la Francie Occidentale (qui recouvrait une grande partie de la France actuelle) au Royaume de Prusse (qui a compris une grande partie de l’Allemagne actuelle et de la Pologne) et, à un moment de son histoire, jusqu’aux États Pontificaux (le Vatican et une partie de l’actuelle Italie centrale).

pub-colonne

En tout cet Empire a intégré jusqu’à 1 800 états. C’est peu de dire que la cohésion n’est pas toujours allée de soit.

Ce n’est que sous le règne de Frédéric III de Habsbourg qu’une certaine unité apparaît avec une administration centrale beaucoup plus efficace.

Carte du Saint-Empire

Afin de visualiser l’influence que cet empire a exercé sur la création des objets en métaux précieux (législation, style, etc.) produits en Europe, nous vous proposons les deux cartes suivantes :

 

Carte du Saint Empire Romain Germanique de 972 à 1032
Carte du Saint Empire Romain Germanique
De 972 à 1032

Carte du Saint Empire Romain Germanique en 1648
Carte du Saint Empire Romain Germanique
En 1648

 

Exemple de poinçons européens du Saint-Empire Romain Germanique

Poinçon Tête de Christ du Saint-Empire Romain Germanique - Ville de Wrocław Pologne
Poinçon Tête de Christ du Saint-Empire Romain Germanique
Ville de Wrocław Pologne

 

 

 

Le premier Impôt Général

Mais c’est sous Maximilien Ier, en 1495, qu’est instaurée une réforme applicable sur l’ensemble de l’Empire, incluant l’application d’un impôt général pour toutes les provinces.

Ce n’est donc pas un hasard si le nombre de poinçons augmente singulièrement à cette époque.

Cela n’empêche toutefois pas certaines villes, ayant un statut spécifique (ex : ville « Impériale »), d’avoir des dérogations particulières les exonérant de tout ou partie de cet impôt.

Bien que nous préférons utiliser le terme de « Province », il est très important de souligner que la plupart de ces villes avaient à l’époque un statut d’ « État ».

Poinçons de villes

C’est à cause de cela que de nombreux poinçons du Saint-Empire Romain Germanique que nous avons pu trouver sont des poinçons de ville. Bien qu’ils aient été reconnus dans tout l’Empire il n’existait pas, sur ce vaste territoire, des poinçons avec une représentation unique.

Nous pouvons néanmoins trouver des poinçons de ville qui reprennent un motif symbolisant le pouvoir central. C’est notamment le cas de l’Aigle Impérial, qui apparaît régulièrement comme motif sur des poinçons de quelques cités.

Exemple de poinçons Aigle Impérial

Poinçon Aigle Impérial du Saint-Empire Romain Germanique - Ville de Wertheim Allemagne
Poinçon Aigle Impérial du Saint-Empire Romain Germanique
Ville de Wertheim Allemagne

 

 

 

Listes des villes possédants des poinçons

Consulter le tableau des villes Allemandes, Prussiennes, Françaises et Russes, ayant été sous le Saint-Empire Romain Germanique et ayant eu au moins un poinçon.

Table des villes

Unité de mesure en löthige

L’important à savoir sur les poinçons allemands anciens est que l’unité de mesure indiquée est le löthige.

Cette dernière peut être indiquée sur un objet précieux par un poinçon reprenant le nom complet de l’unité ou une des abréviations suivantes : L, LÖTH, LOT, etc.

Quelque fois il arrive que juste le chiffre soit présent (ex : 12).

Exemple de poinçons utilisant le löthige

 

Poinçon Lion attaquant chiffre 16
Poinçon Lion attaquant avec le chiffre 16 indiquant 16 löthige

 

 

 

Consultez la table de conversion en löthige en millième

Note :

Cette échelle de mesure a officiellement été remplacée par le millième. Il est important de faire preuve d’une extrême vigilance, car de nombreuses contrefaçons peuvent comporter un poinçon rappelant le löthige.

Un titre approximatif

Il est à préciser que dans le Saint-Empire Romain Germanique, le titre indiqué sur le poinçon n’était pas toujours respecté.

Note :

Bien que l’ancienneté et la rareté d’un objet ancien en provenance du Saint-Empire Romain Germanique fasse passer la pureté du métal précieux au second plan, il est toujours important de tenir compte de cette information.

Chute du Saint-Empire Romain Germanique

La chute du Saint-Empire Romain Germanique a entraîné une certaine instabilité qui a conduit le territoire à changer plusieurs fois de régime.

Toutefois le système de marquage des objets en métaux précieux n’a que peu évolué durant cette période, les villes conservant, la plupart du temps, leur façon de procéder.

Les États confédérés du Rhin (1806-1813)

Ce nouvel état a été instauré par Napoléon Bonaparte, qui désirait créer un ensemble de territoires séparés de l’Empire Germanique.

Des bureaux de garantie français

Il est à noter que dès le 5 août 1799, des bureaux de garantie français ont été installés dans les villes de Trèves, Coblenz, Mayence et Spire.

En effet, le marché des objets en métal précieux étant une ressource fiscale, il était important d’en assurer l’organisation et le contrôle.

Note :

Les bureaux de garantie apposaient donc des poinçons français.

Selon les dates, certains peuvent avoir un « Différent » indiquant la ville de production.

Concernant ces poinçons, nous vous invitons à consulter la page France et dans la recherche, d’utiliser les filtres « Royaume de France » et / ou « Empire Français » et / ou « France ».



La Confédération Germanique (1815-1866)

La présente Confédération Germanique rendra caduque les limites territoriales imposées par Napoléon Bonaparte.

En effet, elle étendra son territoire en reprenant la majeure partie du Saint-Empire Romain Germanique.

Exemple d’un poinçon de la Confédération Germanique

Poinçon "Trois tours et lettre U majuscule" de la Confédération Germanique - Ville de Hambourg Allemagne
Poinçon « Trois tours et lettre U majuscule » apposé sous la Confédération Germanique
Ville de Hambourg Allemagne

 

La Confédération de l’Allemagne du Nord (1866-1871)

En 1866 une alliance militaire est signée entre plusieurs états de l’ancien Empire Romain Germanique, dont sous l’influence de Bismarck et dans le plus grand secret, la Prusse.



Empire Allemand de 1871 à 1918

L’Empire Allemand (appelé aussi « Deuxième Reich ») est une étape importante dans le marquage des objets en métaux précieux.

En effet, c’est au sein de cet état qu’ont été créés les deux poinçons officiels (« Couronne Impériale dans un Soleil » pour l’or et « Couronne Impériale avec un Croissant de Lune » pour l’argent), qui sont encore utilisés de nos jours.

Exemple d’un poinçon sous l’Empire Allemand

Poinçon Lettres SQ majuscules de l'Empire Allemand - Ville de Weissenfels Allemagne
Poinçon Lettres SQ majuscules apposé sous l’Empire Allemand – Ville de Weissenfels Allemagne

 



Loi Fédérale du 1er janvier 1888 (encore en vigueur)

Depuis le 1er janvier 1888 les ouvrages d’or et d’argent doivent porter :

– Le poinçon de Maître

– Le poinçon de titre (indiqué en millième)

– Le poinçon officiel correspondant au métal employé (facultatif, voir plus bas)

Malgré les quelques révisions que cette loi a connue, elle est toujours en vigueur.

À noter qu’en conséquence, le platine et le palladium ne sont toujours pas pris en compte.

Poinçon "Couronne Impériale dans un soleil" - Empire Germanique - En vigueur en Allemagne
Poinçon « Couronne Impériale dans un soleil » créé sous l’Empire Germanique
Toujours en vigueur en Allemagne

 

Poinçon "Couronne Impériale et croissant de lune" - Empire Germanique - En vigueur en Allemagne
Poinçon « Couronne Impériale et croissant de lune » de l’Empire Germanique
Toujours en vigueur en Allemagne

 

Contrôle uniquement par sondage

Il est important de savoir que l’apposition des deux poinçons officiels que sont la « Couronne Impériale dans un Soleil », pour l’or et la « Couronne Impériale avec un Croissant de Lune » pour l’argent, ne sont apposés sur l’objet que si ce dernier a été contrôlé par le Ministère des Finances.

Leur apposition n’est donc pas systématique



Cas de la Prusse

La Prusse est un cas à part. Au départ, il s’agissait d’un territoire d’Europe Orientale, d’origine slave, conquis par les Chevaliers Teutoniques.

Fortement germanisée, la Prusse n’a toutefois pas été réellement intégrée à l’Empire Romain Germanique.

Mais les liens entre ces deux états étaient étroits. Si bien qu’en 1871, la donne change et le Royaume de Prusse recouvre une majeure partie de l’Empire Allemand (voir chapitre précédent).

De fait, l’apposition de nombreux poinçons se confond dans ces deux entités étatiques.

Néanmoins, nous avons pu référencer des poinçons typiquement prussiens.

Exemple de poinçons de Prusse

 

 

Pour aller plus loin

Villes des différents Empires Allemands

Le löthige

Le carat

Poinçons dans d’autres pays

Liens complémentaires

Encyclopédie Allemagne

Encyclopédie Larousse

Gouvernement d’Allemagne