Qui sommes nous ?

Unique sur le web, notre équipe indépendante de groupes financiers et de sites de rachat d’or, vous propose un dictionnaire mondial des poinçons officiels.

Indépendance est notre maître mot

Lorsque nous avons commencé à chercher des informations sur le net, nous nous sommes retrouvés face à une multitude de renseignements imprécis et incomplets. Après analyse cela n’est pas surprenant.

Les sites de rachat d’or :

En effet, de nombreux sites sont spécialisés dans le rachat d’or ; leur but n’est donc pas de vous offrir un juste prix pour votre bijou, mais de le racheter au poids du métal (pour être plus exact bien en dessous).

Alors oui, ils vous disent que tel ou tel poinçon indique que votre bijou est en or, argent, ou platine.

Mais les informations qui permettent de négocier votre bijou au-delà du prix du métal précieux ne vous sont pas transmises !

Elles sont gardées bien confidentielles, car sinon, ils savent que vous ne leur vendrez jamais vos bijoux !

En effet, avec eux vous ne saurez rien sur :

  • Le lieu de fabrication
  • L’année ou la période
  • La rareté du bijou
  • Son histoire

pub-colonne

Or les poinçons officiels peuvent vous fournir un nombre (qui peut paraître incroyable pour les néophytes, mais néanmoins bien réel) d’informations fiables et précises, qui vous donneront non seulement le type de métal précieux et sa pureté, mais également une partie importante de l’histoire de votre bijou.

Pour cela nous avons décidé d’être complètement indépendants de ces sociétés.

C’est seulement à ce prix que nous pouvons vous offrir des informations fiables en toute intégrité et honnêteté.

Les forums de discussion :

Sur ces sites Internet, vous trouverez des informations qui sont données, le plus souvent, avec sincérité et transparence.

Seulement, comprendre le flot de renseignements sur ce que peuvent signifier tel ou tel poinçon demande d’avoir beaucoup de temps :

  • Il faut se documenter
  • Avoir accès à des livres ou archives anciennes
  • Recouper les renseignements entre différentes sources (ceci afin d’en confirmer la véracité et l’exactitude)
  • Faire le tri par : métal précieux, pureté, pays, ville, date et bien plus encore
  • Traduire et interpréter des archives de différentes langues écrites à des époques lointaines


Bref, un temps énorme de recherche et d’étude que des amateurs, même avec la meilleure volonté du monde, ne peuvent pas effectuer.

Notre équipe est toute dédiée à passer du temps à étudier, classer, et documenter les différents types de poinçons officiels qui se trouvent à travers le monde.

Seul un service payant peut garantir une qualité optimum

Cela vous permet de bénéficier d’un service :

  • Pérenne
  • Intègre, honnête et fiable
  • Avec une équipe disponible pour passer du temps à effectuer des recherches
  • Bénéficiant d’une tarification équitable accessible à tous (autant pour des professionnels que pour des particuliers)
  • En constante amélioration

Comment cela a commencé

Au départ, ce fût la volonté d’un homme : W. Hullard, véritable autodidacte et artisan du web qui a décidé de créer ce site suite à un reportage télé.

L’histoire de PoinconOr.com

En effet, une passion née souvent d’une rencontre, d’un moment, d’un instant, qui va créer le déclic, l’étincelle qui va l’engendrer. Attiré par l’histoire, à l’âge de 13 ans je collectionnais déjà les pièces de monnaies anciennes. J’aime chiner dans les brocantes, les vides greniers, etc.

Mais je ne connaissais pas trop le secteur de la bijouterie. Cependant, une rencontre importante me l’a fait découvrir : ma future femme.

C’est alors, en voulant offrir une bague de fiançailles, puis par la suite rechercher une alliance, que j’ai commencé à m’intéresser à cet art.

Je fus assez étonné de voir à peu près les mêmes bijoux dans les vitrines des magasins et cela, quelle que soit la marque.

J’ai donc eu envie d’en savoir plus et j’ai découvert qu’il y a très peu d’artisans bijoutiers. En effet, de nos jours, la plupart des professionnels ne se contentent que d’acheter des bijoux en gros et de les revendre dans leur boutique.

Mais, fort heureusement, je me suis aperçu qu’il y a encore des passionnés, des « mordus » qui fabriquent eux-mêmes leurs bijoux.

Quoi qu’il en soi, tout aurait pu s’arrêter là. Mais il se trouve qu’un soir, je suis tombé sur un reportage TV, dont le sujet était l’explosion du marché de la revente d’or.

En effet, avec la montée du prix des métaux précieux (or, argent, platine, palladium) coïncidant avec une crise économique (devenue maintenant un cas d’école dans les cours financiers), de nombreuses personnes ont commencé à s’intéresser à ce qu’elles possèdent dans leur boîte à bijoux.

Évidemment, en parallèle un commerce c’est fortement développé : celui du rachat d’or.

Lorsque j’ai vu toutes ces personnes se ruer sur des échoppes éphémères ou des sites Internet pour vendre leurs bijoux, c’est un véritable choc que j’ai reçu.

En effet, sans même se poser de questions, sans effectuer de comparaisons, bref, sans à aucun moment mettre en doute les arguments de l’acheteur, les bijoux étaient vendus.

Cela m’a fortement surpris, car je reste persuadé que, dans une situation similaire et pour des objets plus conventionnels, leur réaction aurait été toute différente.

D’autant que le reportage a continué et qu’il s’est trouvé que pratiquement toutes ces sociétés ne rachètent pas les bijoux au cours réel de l’or mais bien en dessous. Et qu’en plus, les pierres précieuses ne sont pas comprises dans le prix de rachat (sans compter qu’avec une vente à distance, il est difficile de contester une estimation).

Mais ce que le reportage n’a pas dit, c’est qu’à aucun moment, il n’était question de la qualité du travail, de l’ancienneté des bijoux, ni même de leur rareté, voire de leur valeur de collection.

Et c’est là que j’ai eu le déclic, il est impossible, dans un secteur d’activité où l’image d’exclusivité, de prestige, etc, que ces éléments ne soient pas pris en compte.

C’est alors que je me suis penché sur les poinçons et j’ai découvert que ces minuscules gravures peuvent signifier bien plus que les simples notions de métal précieux et de pureté.

Je me suis également aperçu que les informations concernant les poinçons officiels sont très difficiles à trouver.

En effet, les ouvrages qui traitent de ce sujet sont extrêmement rares et ils sont très anciens ; leurs tirages ont été limités et leurs publications sont maintenant épuisées.

Et j’ai donc compris qu’en fait, si de nombreux particuliers tombent dans le piège de la revente de leur vieil or, c’est uniquement par ignorance.

Bien sûr, lorsqu’une personne n’a aucune connaissance de la question, on ne peut lui tenir rigueur d’avoir vendu une pièce rare au prix de la ferraille.

Mais les conséquences sont néanmoins importantes, puisque chaque bijou ancien qui part à la fonderie, c’est tout un pan du patrimoine qui disparaît définitivement.

En outre, cela représente un manque à gagner non négligeable pour le vendeur.

Et c’est pour remédier à cette problématique que j’ai décidé de créer une encyclopédie en ligne des poinçons officiels, du passé et du présent, à travers le monde.

La connaissance est sans doute ce qui est de plus précieux au monde, et en reprenant ces anciennes archives, mon équipe et moi-même, nous effectuons un travail de passeurs de mémoire.

Je tiens à rajouter que par le passé, la production artisanale de bijoux était la règle.

Donc, pour trouver des ouvrages originaux, fabriqués dans les règles de l’art, avec une excellente qualité de travail, les bijoux anciens sont non seulement des produits idéals, mais en plus une bonne piste d’investissement (pour des solutions plus conventionnelles, nous vous invitons à consulter La Finance Sans Prise de Tête).

En effet, le marché du bijou ancien est en pleine croissance et ces objets peuvent largement dépasser la valeur du métal précieux avec lesquels ils ont été fabriqués.

Maintenant, plusieurs personnes œuvrent au développement de Poinçonor.com (développeurs, traducteurs, spécialistes, internautes, etc.), qui mettent tout leur cœur à vous donner les informations les plus fiables, justes et précises possibles.

W. Hullard

Fondateur de PoinconOr.com

Les professionnels que nous soutenons

PoinconOr.com soutient tous les amoureux du travail bien fait, les défenseurs du patrimoine mondial. Qu’ils soient français, russes, anglais, chinois, etc… tous les professionnels qui, par leur passion, sauvegardent l’histoire de leur pays, de leur culture.

Tous les bijoutiers, commissaires priseurs, antiquaires, collectionneurs, numismates, passionnés, etc… qui par leur travail, participent à la conservation et à la transmission d’objets anciens, de leur histoire.

Nous soutenons également tous les artisans qui fabriquent eux-mêmes leurs bijoux ou ouvrages d’orfèvrerie et d’argenterie, tous ceux qui ne se contentent pas de revendre des produits industriels, faits à la va vite.

Pour aller plus loin

Liste des pays que nous référençons

Savoir interpréter un poinçon

Calculatrice du prix de l’or au gramme

Vendre des bijoux

Acheter des ouvrages d’orfèvrerie anciens

Astuces pour peser des bijoux